LÀ… PAS LÀ !

CIE ACTA
SÉANCES SCOLAIRES
DU 30 MARS AU 2 AVRIL 2021 | Spectacle d’intervention pour les établissements scolaires du Lunévillois
35 MIN | À partir de 2 ans

LE 30 MARS 2021 À L’ÉCOLE MARTERNELLE GERMAIN CHARRIER
LE 31 MARS 2021 À LA CRÈCHE LA CLÉ DES CHAMPS À BACCARAT
LE 1ER AVRIL 2021 À L’ÉCOLE MATERNELLE LA FONTAINE
LE 2 AVRIL 2021 À L’ÉCOLE MATERNELLE VILLEBOIS MAREUIL

COMME DANS UN JEU DE CACHE-CACHE

Au début, il y a l’ombre, un cercle,
Une petite boule qui lui court derrière et cherche son chemin.
“Et moi, j’y étais ou je n’y étais pas?…”
“Tu y es et nous sommes là”
Au début il y a Elle et Lui et leurs corps-maisons
Tout rond, pour Elle, et pour Lui, tout long.
Avec des désirs plein le cœur pour cette petite boule
“Alors, j’y suis!”
Ça roule, monte, tombe et repart.
Un peu comme ci, un peu comme ça.
“Petite boule, quel chemin suivras-tu pour construire ta maison?”

Dans ce spectacle créé pour les tout-petits, les artistes de la compagnie ACTA abordent le thème de la présence et de l’absence. Le projet, né de cette expérience toute simple que peut vivre chaque adulte (père, mère ou professionnel de la petite enfance…), tourne en effet autour des rituels liés à la séparation. Il s’inspire d’une très belle légende écrite par Pline l’Ancien, qui évoque le pouvoir de la symbolisation et de l’imaginaire pour atténuer l’angoisse créée par l’absence de l’être aimé :
“Une jeune fille tomba amoureuse d’un homme. Celui-ci dut partir. Alors qu’il dormait, avant son départ, elle s’aida d’une lanterne pour tracer les contours de son ombre projetée sur une paroi. Par la suite, son père, frappé par l’extrême ressemblance, modela l’image avec la terre et en créa une statue”.

> Distribution

Mise en scène Laurent Dupont Scénographie Patricia Lacoulonche Création lumière Bernard Beau Jeu Emilie Lambert et Joseph Bourillon

> Mentions obligatoires

Création à Villiers-le-Bel le 10 Novembre 2020
Production ACTA Compagnie conventionnée Ministère de la Culture DRAC Ile-de-France, Conseil Départemental du Val d’Oise, Ville de Villiers-le-Bel et subventionnée par le Conseil Régional d’Ile-de-France dans le cadre d’une convention de permanence artistique Coproduction Ville de Villiers-le-Bel, en coproduction avec La Passerelle de Rixheim (68)