Vendredi 29 avril 2016

20h30

Au Théâtre

1h30

à partir de 10 ans

UNIVERS NINO

En 1965, âgé de neuf ans, Denis Colin se réapproprie la mélodie du succès Mirza à la flûte à bec. À cette époque, Nino Ferrer lui est présenté comme un cousin éloigné : c’est que son grand-père maternel, dans l’entre-deux-guerres, s’est pris d’amitié pour le paternel du chanteur, un certain Pierre Ferrari. Denis grandit avec au creux de l’âme et des tympans la rythmique de Nino…

Dans cet hommage audacieux et affranchi, Denis Colin s’intéresse surtout à la fin de carrière de Nino Ferrer, marquée du désir de faire de la « vraie musique », de sortir du pur format chanson et d’y mêler les instruments et la voix à la manière de la pop anglaise. Il a judicieusement arrangé le répertoire et confié les rênes de l’interprétation vocale à la chanteuse et claviériste Ornette. En constituant autour d’elle une constellation de musiciens subtils, il réalise le trait d’union rêvé entre textures instrumentales et expressions vocales. Aux facéties rythm’n’blues revisitées des Cornichons, comme au classique Le Sud, répondent des compositions plus tardives, sombres et savantes, telles Métronomie, L’arbre Noir ou La désabusion. L’enchaînement des morceaux se fait par de longues plages instrumentales, fidèles aux fêlures contenues dans l’œuvre du compositeur italo-français. Enfin, des peintures sur un écran en fond de scène et les rétroprojections de portraits de l’artiste sur de la vapeur d’eau font basculer le spectacle dans la dimension du rêve.

++Clarinette basse et  contralto, voix et arrangements Denis Colin Chant, Clavier Ornette Chant Diane Sorel Trompette, bugle Jocelyn Menniel Guitare,chant Julien Omé Basse Théo Girard Batterie François Merville Conseiller artistique Bruno Girard Sonorisation Gilles Olivesi Lumières Jean-Maurice Dutriaux Plasticienne Chia-Wen Tsaï © Paul Evrard

Univers Nino