« Mais supposons ici que, d’un lieu qu’on peut prendre,
On vous fit clairement tout voir et tout entendre ? » Elmire-Acte 4 Scène 3.

Jeudi 27 novembre 2014
19h00

 

Au Centre Erckmann

Vendredi 28 novembre 2014
20h30

 

À partir de 14 ans
1h45

TARTUFFE

Cie Astrov - Tartuffe 2 - crédit photo Olivier Dancy      Cie Astrov - Tartuffe 3 - crédit photo Olivier Dancy

 

Un ring pour Tartuffe

Tartuffe est un hypocrite et un faux dévot. Il vient troubler une famille honnête et paisible. En effet, Madame Pernelle et son fils Orgon se laissent manipuler par ce soi-disant pieux personnage. Orgon accepte que Tartuffe devienne son directeur de conscience et lui consent la main de sa fille. L’hypocrisie de Tartuffe est dénoncée au roi qui finit par le faire arrêter.

Les spectateurs sont sur la scène et entoure l’espace de jeu des quatre côtés comme s’il assistait à un combat de boxe. Après la création de Dom Juan, la compagnie Astrov décide de réutiliser son « ring ». Les costumes atemporels et la proximité entre les spectateurs et les comédiens invitent à un jeu très spontané et des adresses très régulières au public. Pour Jean de Pange, metteur en scène, Molière crée des situations et non des personnages. Le texte est une partition que l’on peut s’abstenir de contextualiser. Les comédiens et le texte sont seuls pour nous raconter Tartuffe, cette histoire d’un faux dévot qui manipule une famille pour arriver à ses fins. Pour créer une version iconoclaste de la pièce, dénuée de tout signe esthétique, il n’y a pas de décors et peu de costumes.

Mise en scène : Jean de Pange Collaboration à la mise en scène : Claire Cahen Jeu : Clémentine Bernard, Céline Bodis, Julien Buchy, Fabrice Cals, Laurent Frattale, Laurent Joly, Julien Kosellek Scénographie : Mathias Baudry Création lumière : Nathalie Perrier Création sonore : Benoît Faivre Costumes : Dominique Fabuel © : Olivier Dancy