Samedi 19 septembre 2015

 

Au théâtre et à l’air libre

Dès 14h00

OUVERTURE DE SAISON

LE CONT’O’MATON La Volige / Nicolas Bonneau

Installation sonore fabriquée par les artistes de la compagnie La Volige, cette cabine vous invite à écouter des histoires racontées par Nicolas Bonneau et Fannytastic. Il n’est pas impossible qu’à un moment clé du récit, un clic se déclenche et imprime durablement votre participation à l’histoire. Installez-vous, tendez l’oreille et n’oubliez pas de sourire !

Hall du Théâtre. Du 19 septembre au 16 octobre aux horaires d’ouverture du Théâtre. Entrée libre. 

 
LES BULLES CHORÉGRAPHIQUES compagnie contrepoint

De Benjamin Biolay à Léo Ferré ou Schubert, Les bulles de Yan Raballand sont une balade de chansons d’amour qui traverse les styles. Au détour d’une fontaine ou d’un arbuste les danseurs vous entraînent dans une réjouissante fantaisie chorégraphique et vous font redécouvrir la nature de Lunéville autour d’un sujet vieux comme le monde mais qui lui aussi traverse le temps.

Rdv sur le parvis du Théâtre 37 rue de Lorraine. 17h00. Parcours d’1h15 environ

Danse Chorégraphie Yan Raballand Interprètes Evguénia Chtchelkova, Jean Camille Goimard, Aurélien Le Glaunec, Yan Raballand, Claire Vuillemin en alternance avec Yulia Zhabina Costumes Dominique Fabrègue Création sonore Francine Ferrer Régie générale Thibaut Garnier

 
CONGÉS PAYÉS STEREOPTIK

En 1936, les Français accèdent aux temps libres grâce au vote des congés payés. Filmés et photographiés, ces moments sont le point de départ de Congés Payés, première création des artistes de STEREOPTIK. Entre cinéma, musique et manipulation, le spectateur assiste à la création de tableaux qui s’enchaînent comme les séquences d’un film d’animation réalisé en direct. Les artistes colorisent les détails des images et jouent du décalage ainsi fabriqué. C’est frais et ludique !

Au Théâtre.  20h00. A partir de 10 ans. 30 minutes

Dessin, manipulation d’objets, vidéo, musique Conception, réalisation et interprétation Jean-Baptiste Maillet et Romain Bermond