«… Et soudain surgit une voix poignante, crevassée, gercée par l’émotion brute. (…) Il faut aussi voir JUR sur scène pour saisir l’énergie de cette créature qui semble avoir été conçue un soir de fête de la musique, entre Tina Turner et Léonard Cohen, après une soirée arrosée dans la nuit catalane. » France Inter

Mardi 7 octobre 2014
20h30

Au Théâtre

JUR

Un voyage musical, entre langue française et confidences catalanes

JUR, nom étrange derrière lequel se cachent une femme filiforme, puissante, et une voix profonde, vibrant comme une polyphonie tellurique, un bouquet de chardons. Une voix qui nous murmure ses secrets dans un souffle rauque, comme une confidence. Mêlant les langues et les histoires, FOSSILE, nouvel album de JUR, nous livre une nouvelle facette des voyages dans un monde inexploré dont la Cridacompany est spécialiste. On ne ressort pas indemne d’un concert de JUR.

Jur Domingo arrive en France à l’âge de 23 ans. Elle commence à travailler avec Julien Vittecoq. Ils écrivent leurs premières chansons en espagnol, catalan et français et composent les musiques à quatre mains. En 2007, avec le guitariste Nicolas Arnould, ils créent le groupe JUR qui devient un quatuor trois ans plus tard avec l’arrivée du batreur Jean-Baptiste Maillet. Depuis 2008, le groupe a donné près de deux cents concerts en France et en Espagne et réalisé deux albums (Juste Ici en 2009 et Ladrona en 2010). En octobre, JUR est à l’affiche du nouveau film de Tony Gatlif, Géronimo.

Chant : Jur Domingo Guitare : Nicolas Arnould Batterie : Jean-Baptiste Maillet Piano : Julien Vittecoq Technicien son : Julien Bordais © : Laurent Noël