Le talent et l’énergie de Marinette Dozeville forcent l’admiration. […] Ce qui se passe sur le plateau étonne et fascine. Revue-spectacle.com

Vendredi 10 février 2017

20h30

Au Théâtre

55 minutes environ

À partir de 14 ans

CRÉATION

DARK MARILYN(S)

La question du féminin à travers une icône du cinéma hollywoodien : c’est le sujet choisi par Marinette Dozeville. La chorégraphe rémoise se confronte aux figures populaires et plus particulièrement aux égéries féminines, notamment à travers la personne emblématique et le fantasme universel que représente Marilyn Monroe.

Passant de l’image de la femme idéale omniprésente dans l’imaginaire collectif à la femme dans sa réalité individuelle, quatre danseuses s’approprient la figure de la star désenchantée et celles d’autres symboles féminins. Ensemble, elles démystifient et déjouent les images et les codes populaires qui formatent notre regard, défaisant par le geste le corset de nos représentations les plus intimes.

Déjà dans ses précédentes créations, Marinette Dozeville avait choisi d’explorer les processus de transformation et de révélation des corps. Dans Dark Marilyn(s), l’étonnant quatuor de danseuses s’empare du plateau et décline, entre postures lumineuses et ombres obscures, ce qu’il en coûte des modèles et des gestes de l’émancipation. Accompagnée par un univers musical à la fois populaire et très actuel, allant de Janis Joplin à Dalida, en passant par le groupe de rock électronique Poni Hoax, la pièce dégage une énergie jouissive.

 

Chorégraphie Marinette Dozeville Avec Lucie Blain, Anne Bogard, Chloé Favriau, Agnès Pancrassin Création lumière Marine Molard Régie son Hubert Michel Costume Laure Maheo Regard extérieur Benjamin Duval © Alain Julien