inscription-newsletter
consulter le programme

Immersions artistiques

Depuis de nombreuses années, La Méridienne – Théâtre de Lunéville accompagne des artistes en création. Toujours dans la volonté de rassembler publics et artistes, nous accompagnons des équipes artistiques dans des établissements scolaires afin que leurs recherches et/ou créations soient empruntes du savoir-faire et de la sensibilité d’un public de lycéens ou de collégiens.

Sur la saison 2016-2017, la compagnie La Mue/tte a bénéficié du dispositif Résidence d’artistes en lycée porté par la Région Grand Est. Durant cette résidence la compagnie a bénéficié d’un temps de création en vue de leur prochain spectacle Les Folles  qui sera créé en septembre 2017 et présenté à La Méridienne durant le Festival FACTO#7. De plus les artistes ont travaillé en relation avec les filière BMA et CAP Broderie et les 3ème PrepaPro du lycée Paul Lapie. De la même manière le dispositif Résidence d’artistes en collège soutenu par le Conseil Départemental de Meurthe et Moselle nous a permis d’accueillir la résidence de recherche et de création : Je hurle, mais tu ne m’entends pas avec la compagnie La Soupe au collège Duvivier d’Einville au Jard sur l’année 2016-2017.

En 2017-2018, nous accompagnons une Résidence d’artiste en collège soutenu par le Conseil Départemental de Meurthe et Moselle :

Résidence croisée, territoire en regards

Sylvie Guillaume, photographe

Guillaume Cayet, auteur et metteur en scène

Collège Eugène François de Gerbéviller

Ce projet de résidence co-porté par La Méridienne-Théâtre de Lunéville, est en partenariat avec le festival Le Village à Bascule et le CRI des Lumières.

Un temps de recherche et de création pour les artistes :

Dans le cadre de cette résidence croisée, les artistes Guillaume Cayet et Sylvie Guillaume travailleront sur un projet artistique, pluridisciplinaire mêlant écriture littéraire-théâtrale et photographie. Le projet « RAS Campagne » est une rencontre avec les jeunes générations des campagnes lunévilloises de Meurthe-et-Moselle, observant la nature des liens qu’elles entretiennent avec leur territoire. Ces populations, loin d’être homogènes ou réductibles à de vulgaires à-priori, demeurent régulièrement exclues des débats sur les enjeux globaux, les menant naturellement à une forme de résignation. Frappées par la désindustrialisation et la crise, méprisées et stigmatisées pour le fait d’habiter des zones identifiées comme reculées ou perdues du Grand Est de la France, ces générations sont marquées par l’incertitude face à une société qui les invitent à voir toujours plus loin et plus haut tout en les retenant sur terre. « RAS campagne » est le portrait de ces multiples visages en quête d’émancipation et de nouvelles perspectives, au sein d’un territoire délaissé mais néanmoins porteur d’imaginaire.
L’atelier de travail fourni par le collège aux artistes sera en accès libre pour les élèves sur leur temps de pause, afin d’échanger avec Sylvie ou Guillaume. Aussi, à la fin de chaque session de résidence, un temps de présentation sera mis en place par les artistes pour les élèves du collège.

Les artistes seront présents dans le collège et sur Gerbéviller, sur 16 jours et sur une centaine d’heures :

  • 1ère session : du mercredi 18 au vendredi 20 octobre 2017 // 3 jours
  • 2e session : du lundi 15 au mercredi 17 janvier 2018 // 3 jours
  • 3e session : du lundi 16 au mercredi 18 avril 2018 // 3 jours
  • 4e session : du mercredi 16 au vendredi 18 mai 2018 // 3 jours
  • 5e session : le vendredi 1 et du lundi 04 juin au mercredi 6 juin 2018 // 4 jours

Un temps de rencontres et d’ateliers de pratiques artistiques :

Dans le cadre du projet mené sur le territoire de la Communauté de communes de Meurthe, Mortagne et Moselle ( CC3M ), les ateliers de pratiques artistiques programmés avec les élèves du collège de Gerbéviller nous amèneront à partir à la découverte de la singularité de leur environnement rural en explorant les notions d’immobilité et de mobilité, d’ordinaire et d’extraordinaire, d’attachement et d’évasion au sein même de leur territoire et lieux de vie.
Les artistes travailleront ensemble sur un objet artistique mêlant écriture et photographie de manière inattendue et adaptée à chaque groupe, permettant aux élèves de développer un point de vue qui leur soit propre et d’appréhender les différentes étapes de construction d’un projet artistique, des ateliers d’initiation à l’écriture (portrait, récit, interview, tableau…) à l’élaboration d’une exposition finale, en passant par la prise de vue. Ces ateliers seront ponctués par la découverte, l’analyse et l’échange autour de travaux d’artistes en lien avec notre thématique.
Entre documentation du réel et projections imaginaires, il s’agira pour les élèves d’utiliser deux formes essentielles du langage photographique que sont le paysage et le portrait. En faisant le choix d’une esthétique et d’un point de vue approprié, les élèves seront formés à une pratique réfléchie de la photographie. Par le partage, la confrontation et l’échange, ils appréhenderont au sein d’une dynamique de groupe, les différentes étapes de construction d’un projet photographique afin de voir se dessiner les contours fragiles de la diversité de leurs territoires.
Afin d’optimiser le travail d’atelier nous diviserons la classe en deux groupes : l’un travaillera avec Guillaume Cayet, l’autre avec Sylvie Guillaume.

Les artistes animeront les ateliers au collège de Gerbévillier, 4 heures par session sur 5 sessions, et des restitutions, pour 28 heures d’atelier par artistes.

Un temps de restitution :

A l’issue des ateliers, 3 restitutions finales seront organisées.
Il y aura 2 restitutions dans le cadre de la troisième édition du Village à Bascule les samedi 19 et dimanche 20 mai 2018, lors desquelles les élèves du collège de Gerbéviller présenteront le travail mené.
Nous organiserons un 3e temps de restitution aussi au collège Eugène François, sur la 5e session : entre le vendredi 1er et le mercredi 6 juin 2018.

Afin de préparer et de restituer le travail avec les élèves les artistes consacreront 4 heures supplémentaires auprès des collégiens
Le fruit du travail de recherche et de création mené conjointement entre Guillaume Cayet et Sylvie Guillaume sera présenté à l’automne 2018 à Lunéville et dans le lunévillois.

Un temps de sorties culturelles

Les élèves iront voir 3 spectacles de La Méridienne. Ils découvriront également le Festival Le Village à Bascule, par le biais de la restitution. Enfin, nous leur proposerons de venir découvrir les galeries d’expositions du Cri des Lumières à Lunéville.

Contact: Damien Listre : dlistre@lameridienne-luneville.fr / 03 83 76 48 66